Les animaux médiateurs

« L’animal médiateur est l’antidote parfait à nos solitudes, à nos tensions, à nos appréhensions, à notre anxiété, à nos troubles » nous dit François BEIGER.

Il a cette capacité de déchiffrer nos différences et surtout ne porte aucun jugement. Un animal médiateur est un animal qui aura été éduqué ou rééduqué à l’être et ce autant pour les enfants, les adolescents, les adultes que les personnes âgées en difficulté.

Il peut s’agir d’un animal dédié lié à un intervenant en médiation animale ou un animal de la famille. L’idéal étant de créer le plus tôt possible un lien affectif unique entre l’animal médiateur et la personne accompagnée.

Une partie de mon travail est d’aider l’animal à devenir un bon médiateur à travers mes connaissances du comportement animal.

A travers un accompagnement personnalisé, je vous aide à créer une réelle complicité dans la relation avec cet animal en utilisant notamment pour ceux qui le souhaitent la communication intuitive.

Que ce soit en thérapie ou en développement personnel, mon activité consiste également à savoir observer, écouter et analyser les animaux avec qui on travaille. L’animal va nous communiquer son « sentiment », sa sensation, la méfiance ou la confiance qu’il peut avoir envers la personne. Il est le détecteur comportemental de la personne qui est en thérapie quelle que soit sa pathologie.

Je travaille essentiellement avec les chats, les chiens, les poneys et les chevaux.

Le chat

Il existe entre le Chat et l’Homme un élan spontané et réciproque qui impose une cohabitation faite de partages. Les chercheurs ont remarqué une grande similitude entre nos comportements respectifs : dans les cycles de sommeil et d’éveil, dans les neuromédiateurs qui régissent les émotions, dans le contrôle de nombreuses fonctions.

Le chat peut représenter, dans nos familles, un élément fédérateur. Son ronronnement nous berce et nous rassure. Sa sagesse nous inspire.

Il nous apprend l’art de la relaxation et de la méditation, du lâcher-prise et le bénéfice d’être dans l’instant présent. Il nous aide à mettre en avant notre créativité. Ses jeux réveillent en nous notre enfant intérieur et une simple caresse suffit à apaiser le cœur et l’esprit.

Le chien

Etre en contact avec un chien à qui nous demandons quelque chose, c’est avant tout observer ses comportements et ses réactions. C’est aussi apprendre à être constant dans nos demandes et nos attitudes. C’est apprendre à être patient et à nous défaire de notre toute-puissance. Le chien permet à l’homme souvent de mieux se connaître, de se dévoiler et de se contrôler.

Le chien est un très bon détecteur à émotions, à certains troubles, voire même certaines pathologies grâce à son odorat.

Il permet une communication tactile dans la douceur, un échange affectif constructif, une quête dans l’estime de soi. Il aide dans l’enseignement du langage, la psychomotricité et sert de repère rassurant lors des soins et des thérapies.

Le poney et le cheval

Le cheval guide l’homme et lui montre le chemin en l’autorisant à s’exprimer, en l’aidant à surpasser ses peurs et ses angoisses. Il ne porte aucun jugement, ne force à rien, ne mets jamais volontairement en difficulté. Il permet le déclenchement des émotions et leurs expressions. Il contribue à la rééducation de la posture, de l’équilibre, de la coordination motrice et des aptitudes mentales. Il redonne confiance en nos propres capacités à évoluer et se dépasser.

A travers l’équicoaching et l’équithérapie, le cheval nous accompagne vers plus d’autonomie, d’apaisement et de confiance en sois.

Le poney est généralement utilisé avec les enfants car sa petite taille rassure alors que le cheval s’adresse autant aux adolescents qu’aux adultes.