Les émotions chez le chien : « la peur »

chihuahua-4411622_640.jpg

La peur est rattachée au groupe des « émotions de base », au même titre que la colère ou la joie. La peur est un sentiment d’inquiétude éprouvé en présence ou à la perception d’un danger. Elle place le chien dans un état d’éveil physiologique (accélération cardiaque par exemple) et augmente sa capacité réactionnelle (fuite ou agression).

La peur est une réaction émotionnelle NORMALE de crise, permettant une adaptation à la situation dans laquelle se trouve le chien, avec pour seul but d’augmenter ses chances de survie. Elle est rapidement réversible lorsque le stimulus déclencheur disparaît.

La peur n’est donc pas à confondre avec l‘anxiété ou la phobie qui sont deux psychopathologies importantes chez le chien et qui peuvent être traitées par le biais d’une thérapie comportementale.

La phobie se manifeste par un état de crainte permanent déclenché par un ou plusieurs stimuli identifiables (un bruit particulier par exemple). A la différence de la peur, la phobie ne comporte pas de retour spontané à la quiétude lors de la cessation du stimulus. Elle fait intervenir souvent une réaction émotionnelle non régulée et persistante. L’origine des phobies chez le chien peut être héréditaire, liée à une mauvaise expérience ou un mauvais apprentissage.

L’anxiété se manifeste quant à elle par un état émotionnel et réactionnel généralisé. Elle  s’établit en réponse à un danger inconnu, à des menaces de punition, de frustration ou d’échec, à des situations de nouveauté ou d’incertitude. A la différence de la peur, cette manifestation est irréversible car l’état émotionnel ne revient pas à la normale lorsque le stimulus disparait. Le sentiment de « peur » semble être constant et l’intensité de la réaction par rapport au stimulus est exagérée. La peur implique la présence d’un danger réel tandis que l’anxiété, même si elle peut parfois se rattacher à un danger, se manifeste principalement dans la perspective, dans l’attente de ce danger qui est inconnu et peut même parfois ne pas être défini. L’anxiété devient pathologique lorsqu’elle est chronique et continue à persister dans le temps.

Si votre chien a « peur », la première chose à NE PAS FAIRE c’est de le rassurer, de le caresser, de le prendre dans les bras ou de le récompenser car en faisant cela vous RENFORCEZ son sentiment de peur…

Une désensibilisation est parfois nécessaire et doit se faire de manière progressive. N’ajouter pas vos propres « ressentis » en vous disant quelque part : « j’ai peur, mon chien a peur« … Un travail sur soi est également important…

Si votre chien semble « peureux » et que vous souhaitez améliorer son bien être, n’hésitez pas à me contacter! Je vous aiderai à identifier si il s’agit de réactions normales ou pas (anxiété, phobie) et nous mettrons en place ensemble les actions nécessaires afin de diminuer voire faire disparaître les symptômes de peur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s